Vous n’est ni le roman d’un vagabondage dans le ghetto lesbien, ni le roman d’une rencontre banale qui finira tristement. Non, Vous est le journal d’une jeune femme passionnée par le corps, le désir puis l’amour d’une femme plus âgée qu’elle. Les personnages, vous, je, tu, elle et elles : deux femmes l’une en face de l’autre, sont prises dans une tumultueuse relation sexuelle.

Vous, uniquement mais totalement emportée par ses sens, souhaiterait pouvoir tomber amoureuse grâce à la parole de son amante. Dans un croisement subtil des temps se déroule alors une histoire où le je, à la manière des Mille et une nuits mais sous une forme minimale et extrêmement complexe, lui raconte ses rencontres avec d’autres femmes. L’énigme reste entière jusqu’à la fin…

Elle, à mes côtés. La nuit ou le jour se couche sur nous. Nous ne savons pas très bien. Mais quelle importance ? Il pleut doucement […] Je suis pour elle ; nue, je m’approche et l’embrasse ; enlace sa poitrine et me couche sur elle. C’est là que je sens le mieux ses mains, ses manies, ses manières, ses masques, ses manques…

Mais c’est elle qui fait tout basculer et nous nous retournons ; la voici, voix, voie, vue visible, vent, vampire, ventilant tous les baisers et toutes les caresses s’emparant de mon sexe et de mes mots.