« Un Amour prodigue » : confidences d’une grand-mère

Léa, la cinquantaine apaisée, veuve depuis quelques années vit dans la montagne une existence assez retirée. Philippine, sa petite fille de dix-sept ans, traverse une épreuve sentimentale et se réfugie chez sa grand-mère.

Le chagrin d’amour de Philippine résonne très fortement dans la tête de Léa, trente-cinq ans plus tard l’histoire se répète et Léa qui a si bien gardé le secret de son premier amour va enfin le partager avec sa petite fille et oser rouvrir une boîte de photos qu’elle ne regardait plus.

Ce premier amour avec une femme n’a pas empêché Léa de se marier et d’avoir une fille, pourtant elle sait qu’elle n’a jamais aimé personne plus qu’Elle.