Date de la gay pride à Lyon en 2017

La gay pride de Lyon (ou Marche des fiertés) aura lieu le 17 juin 2017.

Venez marcher pour l’égalité lors de la Lesbian & Gay Pride de Lyon !

Parcours de la gay pride de Lyon 2017 (sous réserve)

La Marche passe par les rues suivantes :

Départ 14h du Lycée du Parc, Boulevard Stalingrad, Cours Vitton, Cours Franklin Roosevelt, Place Maréchal Lyautey, Pont Morand, Quai Jean Moulin, Rue Puits Gaillot, Place de la Comédie, Rue Joseph Serlin, Place des Terreaux, Rue constantine et arrivée vers 17h Quai des Célestins.

Programme

Après la marche de la Gay Pride, un apéro Pride est prévu à 19h au Centre LGBTI de Lyon.

Vidéo d’une gay pride à Lyon

Voir les dates des autres gay pride en France et à l’étranger.

4 Réponses

  1. myriam

    Je vais depuis 2009 à la gaypride mais avec tout ce qui s’est passé j’ai quand même peur de venir bien que je ne veux pas manquer cela pensez vous qu’on aura des soucis avec des contre manifestants?

  2. lolotedu69

    coucou a tous …. j ai participer les.2 dernieres annee a la gay pride delyon mais cet annee j ai ma fille de 3 mois … pensez vous que sa crain si je l emenne avec moi a la gay pride ?? je ne suis pas lesbienne mais je soutien tout ceux et celle qui sont homosexuel … c pour cela que j ai participer a la marche les 2 dernieres annee … j aimerai y retourner cet annee , j ai bcp aprecier l imbiance , mais ne pense pas que ce soi vrm l endroit a emenner ma fille de 3 mois … merci pour vos reponses … bisous bisous

  3. L.

    Pff… comme ce slogan pue… bon ben comme ça c’est clair, en 2011 j’irai pas marcher et définitivement la tranche la plus médiatisée des mouvements LGBT me fait vomir.

    C’est assez moche de voir comment le lobby gay et lesbien (attention je ne parle pas des gays et des lesbiennes, je parle de lobby, je parle de ce tas de privilégiés consensuels et mous du militantisme qui parlent (mal) à notre place) crée de l’exclusion (des gens qui ne veulent pas voter sans pour autant être indifférents et inactifs politiquement, de même que le « milieu commercial » exclue à travers ses tarifs abusés et ses codes ultra-particuliers tellement proches de la culture clubbing/fric/beauf) et fait semblant de militer là où il sert juste d’accoudoir au bras gauche de l’État (qui tape de façon juste un peu plus subtile que le bras droit, mais qui tape quand même, et qui fait mal quand même)

    Ce slogan est trop moche, cette affiche me brûle les yeux, ça me tue que le potentiel de subversion que semble (à mes yeux mais j’ai tellement l’air de me tromper) impliquer l’homosexualité ait été récupéré aussi facilement, que la gay-pride (qui pue la défaite depuis des années en fait, avec ses chars Parti socialiste, ses machines à matraquer des noms de marque et des sons ultra-putassiés, et ses machines à entretenir les clichés) devienne la version rainbow de la propagande pseudo-démocratique.

    Enfin tant pis, c’est pas nouveau que les choses justes et belles se passent en dehors des clous et que la plupart des mouvements LGBT sont tellement obnubilés par ces questions de sexualité qu’ils militent n’importe comment dans leur coin, bercé par les bras de l’Etat, et qu’ils se solidarisent d’aucune autre lutte pertinente.
    Je caricature un peu mais pff… à peine. C’est trop moche.