« L’être double » : premier roman de Renée Vivien

Natacha de Smyrnoff, s’éprend de Géraldine, jeune femme délicate qu’elle séduit, mariée à Raoul de Vauriel, mâle imbu de sa personne, dont elle est déjà la maîtresse intéressée.

Témoin du drame qui se noue, Vivian Lindsay, poétesse américaine et orientaliste, n’est pas sans évoquer l’auteure elle-même dans le regard porté sur les hommes et les amours saphiques.

Paris Murs peints Place Renée Vivien

Cet ouvrage est la première réédition d’un roman publié par Alphonse Lemerre en 1904, le premier de Renée Vivien avant Une femme m’apparut, en 1904 également, disponible aujourd’hui chez d’autres éditeurs. Il est présenté par Nicolas Berger, spécialiste de la prose de Renée Vivien.

Dans ce premier roman de Renée Vivien, on peut se poser la question suivante : est-ce un poème roman ou un roman poème ?

« L’être double », Renée Vivien