Laurence prépare son baccalauréat. Lors d’une visite chez sa cousine Mado et son mari, elle surprend le couple s’adonnant à des pratiques d’une grande violence charnelle qui la troublent et la choquent à la fois.

De cette vision, Laurence gardera une grande méfiance vis-à-vis de la gent masculine et de ce sexe brutal et conquérant.

C’est avec Gerda, une surveillante de son lycée, qu’elle va découvrir la volupté des caresses, la douceur des amours clandestines. Et rien ne pourra jamais autant la combler que ce doux apprentissage.

Ardentes est un petit livre rare sur les amours saphiques, écrit dans les années 50.